• Marine

Paroles de Gazelles - Edition 2020

Vous vous en souvenez peut-être, mais l’année dernière, Get ready s’était engagé auprès d’un binôme de nanas super inspirantes : Olivia et Natacha, Etoiles des sables, équipage ultra-motivé du Rallye Aicha des Gazelles du Maroc.


Olivia et Natacha avaient participé au Stage 2 jours et avaient particulièrement adoré les modules autonomie en nature (spécialité désert), orientation et navigation, et mécanique auto, évidemment !


Cette année, Get ready renouvelle l’expérience !


Lorsque Laura et Cécile, de l’équipage Gazelles & associates, nous ont contacté pour nous demander un coup de main, nous avons répondu par un grand oui. Laura et Cécile n’en sont pas à leur coup d’essai pour le rallye, mais c’est un nouveau challenge qu’elles décident de relever en 2020.


Et pour ça, on va leur donner un coup de main. Get ready et son réseau vont mettre à disposition des gazelles tous les moyens possibles pour qu’elles puissent remplir le contrat qu’elles se sont fixées : finir dans les 30 premières !


Découvrez le témoignage de nos Gazelles 2020 ci-dessous, et le lien vers leur cagnotte en fin d’article, si l’envie vous prend de leur donner un coup de pouce !



Notre aventure a commencé sur une route de montagne en 2015. De là, le Rallye Aicha des Gazelles a pris une place importante dans nos vies respectives.


"Le Rallye c’est 8 jours de compétition mais plusieurs mois de préparation"


La première fois on ne sait pas vraiment à quoi on s’engage. On regarde des vidéos, on parcourt les blogs et conseils d’anciennes Gazelles, et on essaie de faire au mieux. Le Rallye c’est 8 jours de compétition mais plusieurs mois de préparation. Il faut évidemment se former à l’art du pilotage et de la navigation.


Le rôle de pilote : Laura est aux commandes!

Mais qu'est ce qu'un bon pilote sans un bon copilote? Cécile montre le chemin!



Mais lorsqu’on y est, lorsqu’on cherche ses fameuses balises au cap (de préférence), et qu’on devient enfin une Gazelle ça change tout. Ces 8 jours de compétition (parce que oui on se prend au jeu du classement et que oui on veut y arriver) qui cumulent fatigue, stress et difficultés sont la récompense de tous ces mois passés à chercher des sponsors. Alors bon, quand on l’a fait une fois, on n’a qu’une envie c’est de le refaire.


La deuxième fois les choses sont plus faciles. La recherche de sponsors, la remise dans le bain (ou dans le 4x4 en l’occurrence), la navigation, tout ça revient. La différence c’est qu’on sait pourquoi on fait tout ça. On va revivre cette fatigue, ce stress et ces difficultés, mais qu’importe puisqu’on en est capable !


Et oui le Rallye des Gazelles c’est un rallye extraordinaire pour plein de raisons. On se découvre une force face à tout ça qu’on ignorait. On combat la fatigue, on gère le stress et les difficultés deviennent des petites montagnes à franchir, mais quand on a un binôme comme le nôtre, on surmonte tout ça les doigts dans le nez (ça marche aussi dans le cambouis, le sable, les cailloux, les herbes à chameaux).



"Et puis aussi, c’est un rallye qui met une sacrée claque aux préjugés ! "


C’est un sport automobile, un sport qui est majoritairement pratiqué par des hommes. Alors imaginez plus de 300 femmes, de tous âges, de toutes nationalités, dans le désert marocain, à bord de 4x4, moto, quads, buggies, crossovers, camions faisant aussi bien si ce n’est mieux que les hommes. Parce que oui on sait changer une roue, une durite de direction, on sait prendre un cap et on a le sens de l’orientation, et oui on sait franchir des dunes.


" Maïenga, la société organisatrice de ce Rallye d’exceptions, a obtenu la norme ISO 14001 : 2004 "


Et puis c’est un sport automobile qui a un impact environnemental minime. On ne le répètera pas assez mais il est eco-friendly. Tout d’abord Maїenga, la société organisatrice de ce Rallye d’exceptions, a obtenu la norme ISO 14001 :2004, système de management environnemental (c’est le seul au monde à avoir obtenu une telle certification). Par ailleurs c’est le seul rallye à avoir été présent aux COP 21 et 22, tous les déchets sont brûlés sur place et rien n’est laissé derrière ! C’est un rallye, qui de par son « essence » même, favorise une éco-conduite. En effet, le but ce n’est pas d’aller vite mais d’aller au but en faisant le moins de kilomètres possibles, ce qui limite fortement l’émission de gaz à effet de serres. Et ces derniers sont compensés financièrement auprès d’organismes qui se battent pour la protection de l’environnement comme la fondation de Yann Arthus-Bertrand.


"Alors quand on redescend sur terre et que la réalité reprend le dessus, ce n’est pas évident"


Les premiers temps sont particuliers. On ne trouve pas les mots pour décrire cette aventure humaine extraordinaire. On prend du recul sur ce qu’on vient d’accomplir et sur ce qui a changé en nous. On ne le savait pas, mais on est des femmes fortes et on est capable de se surpasser !




Et puis on vient de se découvrir un vrai dada pour ce rallye automobile. On suit les filles tous les ans et on les envie tous les ans et un jour on regarde les signes (on ne passe pas loin de Trie sur Baïse, on voit un documentaire sur les 4x4, on voit une publicité pour des vacances au Maroc, on voit un drapeau rouge…) et on se dit qu’il est grand temps qu’on recommence...



Pour suivre toute leur préparation sur les réseaux sociaux c’est ici : Facebook ou Instagram

Pour contribuer à la cagnotte des Gazelles, c’est par .

Pour consulter leur site internet : http://gazellesandassociates.com/

"Explorer, cela signifie trouver des réponses et revenir les partager avec les autres." Mike Horn