• Marine

Road-trip dans l'Ouest canadien : préparation

Vous le savez peut-être déjà, mais je pars dans quelques jours pour 3 semaines dans l’Ouest canadien.


Ce voyage en van entre l’Île de Vancouver et les Rocheuses sera l’occasion pour moi d’allier des vacances plaisir avec un peu de travail, puisque j’entends passer la plus grande partie de mon temps à profiter, tout en boostant ma créativité professionnelle, le tout saupoudré de nombreuses activités de plein air.


De quoi revenir la tête remplie d’idées pour le dernier trimestre 2019 et pour les mois qui suivront également.


Je partagerais d’ailleurs mon expérience de ce voyage lors d’un webinaire en novembre. Les inscriptions sont ouvertes, n’hésitez pas à noter cette date dans votre calendrier ! A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai cependant aucune idée de ce que j’y raconterai, mais je trouve finalement ça assez marrant : ce sera l’heure de faire le bilan, avec vous.



Bref, trêve de blablas, je souhaite dans cet article vous présenter ma checklist de préparation pour ce voyage. J’imagine qu’il sera aussi intéressant de l’éditer au retour, mais elle aborde les questions principales que nous nous sommes posées, et pourra, je l’espère, vous servir !



Le projet : 2 nanas, l’automne, la nature


Comme j’aime à le dire en stage Get ready, il est intéressant de commencer par définir les contours du voyage, pour savoir un peu ce que l’on souhaite, et ce que l’on ne souhaite pas.


Ma cousine et moi sommes des voyageuses relativement expérimentées, et avons l’habitude de faire des activités ensemble. Toutes les deux disponibles sur cette période, nous avons opté pour le Canada, et l’Ouest plus précisément pour une simple raison : l’appel de la Nature et des grands Espaces.


Nous n’y allons pas pour relever un défi physique, nous n’y allons pas pour « explorer » des terres oubliées, mais pas non plus pour nous reposer et glandouiller. Ma cousine n’a jamais voyagé en van (moi oui), je n’ai jamais été au Canada (elle si, mais de l’autre côté). On n’a pas peur de conduire et de rouler sur de longues distances, ni de vivre dans un petit espace. De devoir s’adapter.


On aime toutes les deux les animaux, prendre le temps d’observer (comptez 2 heures par papillon coloré croisé sur le chemin…), faire des photos, nous laisser guider par les rencontres et les opportunités. Bref, on sait quelles sont nos forces et nos faiblesses, et notre équipage s’accorde en général plutôt bien. On a les mêmes envies, à peu de choses près, et on se connait depuis 33 ans. On parle toutes les deux couramment anglais. Le cadre est posé !


En termes de préparation, qu’est-ce que ça veut dire ? On peut voyager en véhicule, vivre en van, couper certains frais, partir à la fin de l’automne (l’Ouest est encore accessible même si ça commence à être la fin de saison) et planifier très peu. Les activités liées à la Nature ne seront jamais un souci, même si nous avons toutes les deux une tolérance différente à la météo pluvieuse (ahah). Mais c'est un détail, puisque notre capacité d’adaptation nous permettra de prendre des décisions pour palier à certaines frustrations !


Le mode de déplacement : Avion et van pour 3 semaines


Bon, sur ce point, j’avoue que ma conscience " environnement " en prend un grand coup. L’avion et le van sont les deux moins de transport les plus polluants. Mais pour le Canada et sur une « courte durée », on n’a pas trop eu le choix. Je réfléchis sérieusement de mon côté à des alternatives pour mes futurs voyages, et entends limiter mon bilan carbone en limitant mes trajets en avion au cadre professionnel, dans l’avenir. Mais ceci sera l’objet d’un autre article. Bref, personne n’est parfait. Chacun fait son bout de chemin et je trouve intéressant de travailler sur mes propres contradictions, pas à pas! Pour se faire, et comme discuté dans le dernier webinaire Get ready, je vais mettre en place quelques petites astuces pour, une fois sur place, limiter cet impact écologique.